Quand les neurosciences réinventent vos formations !

Funny Learning

Trop doux avec vous-même ? 10 questions pour y répondre

Trop doux avec vous-même ? 10 questions pour y répondre

 

Savoir s’écouter, être en relation avec soi-même,  percevoir les signaux de son corps, prêter attention aux émotions qui le traversent sont autant de pratiques qui permettent de se centrer sur ses propres besoins. Ces capacités permettent de conserver un bon niveau d’énergie, de santé et de limiter le stress. Mais à quel point cette attitude est-elle efficiente dans un monde en changement  accéléré, nécessitant une adaptation et remise en question permanente ?

 

Le concept de zone de confort est-il has been ?

Le principe de la  «  zone de confort » a été mis en évidence au début du 20ème siècle. Il définit un état psychologique dans lequel une personne se sent à l’aise, une zone rassurante et douce où nous sentons en sécurité, car notre niveau d’anxiété est bas. Dans cette zone, nous pouvons garder le contrôle et la maitrise, car nos routines, nos habitudes et notre train-train quotidien sont prévisibles. Brené Brown la décrit comme « l’espace où notre incertitude, le manque et la vulnérabilité sont réduits au minimum et où nous croyons que nous aurons accès à suffisamment de nourriture, d’amour, d’estime, de talent, et de temps ». Mais ce sentiment de contrôle n’est présent que dans un environnement prédictible et stable qui n’exige ni adaptabilité ni performance… 

Deux psychologues, Robert Yerkes et John Dodson ont mis en évidence que la performance était affectée par le niveau d’anxiété. L’étude montre, graphe à l’appui, que la performance augmente jusqu’à un certain niveau d’anxiété ou de stress, puis diminue si le stress augmente encore. Le stress est en quelque sorte comparable au courant d’une ampoule électrique : pas de courant, pas de lumière (=performance), trop de courant, l’ampoule claque…

 

Dans un monde en changement, s’adapter, apprendre chaque jour de sa vie, utiliser de nouvelles technologies etc, est plus que jamais indispensable. Tel l’enfant qui fait du vélo pour la première fois l’inconfort est total et le risque perceptible. Puis par habituation, cette pratique devient la norme, agrandissant ainsi sa nouvelle zone de confort. Voici une bonne raison de fuir notre tendance naturelle à économiser l’énergie en nous réfugiant sous la couette ! Et vous ?  Comment vous situez vous ?

 

Test : Trop dur ou trop doux avec vous-même ?

Voici 10 questions pour vous permettre de vous situer dans cet équilibre complexe :

  1. Vous cherchez à préserver le statu quo ?
  2. Vous avez un jour dit « on a toujours fait comme ça » ?
  3. Vous avez parfois le sentiment de stagner, de ne plus rien apprendre ?
  4. Vous ne vous sentez pas heureux mais sans savoir pourquoi ?
  5. Vous avez l’impression de ne plus être vivant. Tout vous semble banal ?
  6. Vous doutez de vous-même et vous sentez parfois dépassé ?
  7. Vous avez tendance à dire non, quand on vous demande de faire quelque chose de nouveau ou de difficile ?
  8. Vous avez tendance à procrastiner et à repousser ce qui vous semble difficile ou incertain ?
  9. Vous passez trop de temps sur les réseaux sociaux ?
  10. Vous souhaitez quelque chose de différent sans savoir quoi ?

 

Vos réponses

O réponse affirmative :

Le moins que l’on puisse dire, c’est que vous êtes un adepte de la zone d’inconfort ! Voici quelques questions complémentaires : Prenez-vous parfois trop de risques ? Vous sentez-vous stressé de faire toujours des efforts ? Les gens trop doux avec eux-mêmes vous agacent-ils ?

Vous avez répondu au moins une fois oui ? Cet article pourrait vous être utile ;-)

1 à 2 réponses affirmatives :

Vous naviguez régulièrement en zone d'inconfort qui devient ensuite une nouvelle zone de confort ! ;-) Mais savez-vous accompagner ceux qui autour de vous (dans l'univers pro et perso) n'ont pas cette faculté ? La série d'articles qui suit pourrait vous aider à structurer votre démarche.

3 réponses affirmatives et +

Cela signifie que vous être sur la bonne pente car vous êtes conscient de vos stratégies ! Vos idées ne demandent qu’à grandir pour se transformer en actions. Les articles suivants vous apporteront sûrement une bonne dose d’endorphine et d’adrénaline !

 

 

23/05/2019 14:00 to_ 25/05/2019 14:00

Cosy camp, Chamalieres -

Leave a comment

required
will not be published, required